L et F Funcken
 

 

[Un siècle de BD]
Accueil 
Albums 
Récits Complets 
Périodiques 
Petits Formats 
Petits Formats 11X11 
Assimilés Petits Formats 
Objets, Jeux 
Chronologie 
Liens 
L et F Funcken 

 

Biographie de Liliane et Fred Funcken *

(*biographie non exhaustive qui ne se veut que retracer l'essentiel de l'oeuvre des Funcken dans le temps)

Fred Funcken, né le 5 octobre 1921 à Verviers, a toujours eu la passion du dessin. En 1940, il travaille déjà pour Spirou (Le crime de Bolle Winter dans n°5 du 01/02/1940 et n°8 du 22/02/1940, roman d’Arthème Dupin illustré par Funcken) et Bonnes Soirées (quelques illustrations dans cette période).

En 1941, il reprend  le personnage de Tommy Tuller puis Bob Hunter. Suivra Akkor et la création de Bricole. En 1942, il devient le principal dessinateur de Bimbo (Aventures Illustrées) jusqu'en 1947. On y trouve aussi Master, l'héroïque Boyscout. Des planches dessinées par Fred Funcken seront encore publiées jusqu'en 1949 dans Bimbo grâce au  stock laissé par Fred.
Après la guerre, en 1945, il dessine Gogo Laroulette pour Jeep et les Aventures Héroiques de Geneviève (1946) prépubliées dans
Bimbo. On retrouve aussi, fin 1947, Fred Funcken dans l'hebdomadaire Annette qui ne paraîtra que 4 années.

 

Akkor. Personnage repris par Fred Funcken en 1942 pour Bimbo qui sera tenu de stopper sa parution lors de la guerre. En 1944, Akkor sera dessiné par Fernard Cheneval. Le strip de deux bandes ci-dessus est extrait du n°33 de Bimbo-Aventures Illustrées (1942).

Les débuts de Fred Funcken (1940-1947)

Bricole (Les tribulations de). Créé en 1941. Huit albums non datés.

Le cimetière des Baleines a été dessiné et publié pour la première fois en 1947 aux éditions Campéador. Ici la réédition par les éditions Hibou.

Mi-1941, Fred Funcken reprend le personnage de Tommy Tuller créé par Guy Depierre dans Aventures Illustrées (qui sera suivi par Bimbo- Aventures Illustrées en 1941). Ici album n°1.

Bob Hunter, héros créé dans L'Eclair, disparu, a été repris par Fred Funcken dans Bimbo. Ici, planche tirée du n°33 de Bimbo-Aventures Illustrées de 1942.

Geneviève. 1946. Prépublié dans Bimbo 2 ème série. Aventures de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Fred Funcken utilise le pseudo de Dick Johns.

Master, l'héroique boyscout, une aventure de Fred Funcken dans Bimbo sous le pseudo de Mac Bones. Planche du n°199.

Gogo Laroulette. Planche dans n°34 (1946) de Jeep sous le pseudo de Fred Dye.

Guy le Proscrit parut dans Annette n°18 du 28 avril 1948 sous le pseudo de Mary. Histoire inachevée.

1948-1952 : L'Explorateur ,  Héroic-Album ... et  la rencontre de Liliane

    Fred Funcken a quitté  Bimbo en 1947. Depuis 1942, il illustre les couvertures des petits fascicules de la série Les Plus Belles Aventures et cela jusqu'en 1949. Pour le même éditeur (O.Bracke et Fils, Zele), il illustre aussi les couvertures de la série Victor Vincent de 1945 à 1955 ainsi que celles de Le Capitaine Ricardo raconte de 1946 à 1959. En 1949, année de sa rencontre avec sa future épouse Liliane  Schorils  (1927-2015), il intègre l'équipe de l'hebdomadaire L'Explorateur. Cette même année, apparaissent les premiers épisodes deTommy Tuller dans Héroïc-Albums. D'autres planches suivront en 1952.

Les Plus Belles Aventures sont une série de récits divers écrits par le Capitaine Ricardo, pseudo de Gustave Van Loo à partir de 1941. Format 12X18. Fred Funcken illustrera ces fascicules, une petite centaine,  à partir du numéro 40 en 1942 et  jusqu'en 1949. Ici, le n°131 de 1946.

Victor Vincent est une série racontant les aventures d'un petit héros belge pendant la deuxième guerre mondiale. Les récits sont écrits par Gustave Van Loo et illustrés en couverture par Fred Funcken. 40 numéros, de format 12X18 parus de 1945 à 1947. Suivront Les nouvelles aventures de Victor Vincent de 1947 à1955.

Le Capitaine Ricardo. Créé en 1946, ce petit fascicule au format 12X18 paraîtra jusqu'en 1959 avec plus de 400 numéros. Les couvertures de ces récits d'aventures ont été pour la plupart dessinées par Fred Funcken. Ici, le n°288 de 1954 des Editions G. Van Loo (dont le pseudo est Capitaine Ricardo).

L'Explorateur paraît de 1949 à 1952. Fred Funcken y dessine (et rédige la plupart des textes) 5 histoires à suivre ( Frédéric Lefranc explorateur, Croc Blanc, La guerre du Feu, La trahison de Dingaan, Terres interdites).

Terres interdites parue dans L'Explorateur a été rééditée en album par Hibou (2019). L'album contient également La trahison de Dingaan.

Le Tueur Noir est un des récits complets en bande dessinée réalisé par Fred Funcken et paru dans la collection Héroîc-Albums. Il sera aussi présent dans cette collection par Big Travler, Jannic, Clem et Shorty, Robin Moderne  ... Hibou réédite les histoires dessinées par Funcken parues dans Héroîcs Albums.

A partir de 1953, Liliane et Fred : un duo prolifique et infatiguable dans le journal Tintin

Fred Funcken fera un court passage à l'agence World Press ( où oeuvrait Liliane dans l'écriture de scénarios), pour laquelle il fournira quelques bonnes histoires qui paraîtront dans Spirou sous le label, Les Belles Histoires de l'Oncle Paul, en 1953 et 1954. Il illustrera également quelques biographies illustrées pour Bonnes Soirées en 1954 et la couverture de nombreux livres pour la jeunesse édités par Casterman. On note une toute petite incursion dans Pilote. En 1952,  Il entre  au Journal Tintin, ayant attiré l'attention d'Hergé. Suivi de Liliane.

Pendant son passage à World Press, Fred Funcken a livré plusieurs récits pour Spirou (n°799, 800, 815, 819, 820, 821, 822, 825, 832, 845 de 1953 à 1954) publiés dans le cadre des Belles Histoires de l'oncle Paul. Ici, récit paru dans Spirou n°815 du 26 novembre 1953.

Bonnes Soirées a été lancé par Jean Dupuis en 1923. A partir de 1953, fut intégré à chaque numéro, un récit complet, biographie, d'un personnage connu. Fred Funcken a dessiné huit histoires en 1954 sous le pseudo de Kendy. Ici, la vie de Mozart, publiée dans le n°1673 de février 1954.

Le journal Pilote n°14 publiera en 1960 le seul récit complet (2 pages) de Fred Funcken pour cet hebdomadaire : Marlborough (1960). Sa participation pour Achille Talon Magazine ne sera pas plus prolifique. Un seul récit complet pour son numéro zéro. 2 pages en 1974 : Le diplôme du lecteur.

La collection Chèvrefeuille est une série de livres pour la jeunesse  éditée par Casterman et illustrée pour certains par Fred et Liliane Funcken puis il y aura la collection Grand Large illustrée pour beaucoup par Liliane et Fred Funcken.  Ici,  Au péril de la jungle de 1957 (illustrations de Fred).

Après l'illustration d'ouvrages de la collection Rameau Vert, puis Mistral, on retrouve des couvertures et illustrations des Funcken dans la collection Relais (qui réédite aussi des histoires des collections précédentes comme ici pour le Pirate au Grand Coeur (1961)

Parallèlement aux collections destinées aux 13-16 ans, Casterman développe des sériens pour les plus jeunes. On y retrouve les Funcken pour de jolies aquarelles. Les secrets de la forêt , en illustration, est daté de 1965 dans la collection Farandole et réédité dans la collection Ballon Rouge.

Fred Funcken entre au Journal Tintin des éditions du Lombard pour illustrer Le Trône de Gilgit, aventures de deux scouts (Luc et Lapplume) réalisées dans un style humoristique sur un scénario de Liliane. Ces aventures sont publiées dans les numéros de Tintin édition française : 209 à 227 de 1952. Ici, planche dans n°209 de Tintin, édition française, du 23 octobre 1952. Les éditions Hibou ont édité le Trône de Gilgit en 2014.

A partir de son numéro 208, le journal Tintin publie une histoire historique complète. La 1ère, La Vie de Stanley (auteur non identifié) , n'a qu'une page (n°208 du 16 octobre 1952), puis ces histoires comporteront généralement 4 pages. Le premier récit complet de Fred Funcken est, pour le journal édition française, dans le n°237 du 7 mai 1953 Ça c'est du sport, histoire humoristique. 

Godefroi de Bouillon est le premier récit complet historique publié dans Tintin, réalisé par Fred Funcken. Ce sera dans le numéro 244 du 25 juin 1953. Ce ne sera que le début d'un grand nombre de récits complets historiques, 214 jusqu'en 1988 (Nouveau Tintin n°675),  qui seront par la suite édités dans la série Les Meilleurs récits de ...  par Hibou

Le Chevalier Blanc a été dessiné par Fred Funcken sur une idée de Raymond Macherot. Ce seront les aventures d'un justicier, revêtant l'armure étincelante portée par ses ancêtres, qui défendra les opprimés contre les puissants félons dans le Moyen Age des années 1200/1300. La première histoire, Le Chevalier Blanc, a été publiée en 1953 du n°265 au n° 298 de Tintin, édition française. Suivront 9 tomes jusqu'en 1963.

De 1954 à 1958, Fred Funcken proposera dans le journal Tintin, des histoires en images, une page à chaque numéro. Le Comte de Monte-Cristo, ici illustré dans n°354,  sera publié dans Tintin édition française du n°336 au n°359 en 1955. Les aventures du Chevalier de Lagardére figurent dans les numéros 324 à 335 et Les 3 Mousquetaires dans les n°371 à 402.

A partir de 1955, on peut lire dans Tintin, une série consacrée à l'Histoire du Monde. 3 tomes seront alors édités : le tome 1 (1958) commence avec la civilisation de l'Egypte, le tome 2 (1960) conte la naissance , la grandeur et le déclin de Rome pour se terminer au seuil du Moyen-Age. Le tome 3 relate le Haut-Moyen-Age. Les 3 tomes sont constitués de textes et cases où coller des vignettes obtenues en échange de points Tintin. En passant sur la case, on voit le tome 1.

La première aventure d'Harald le Viking, l'île de la Brume,  débute dans le numéro 406 deTintin(Ed. Française). Harald est un guerrier viking qui vivra 4 aventures à suivre et 2 récits complets de 1956 à 1967: L'île de la Brume, La lueur verte (première bande dessinée à porter la signature LetF Funcken, 1957) , L'escadre rouge, L'escale de la peur, Le fils de Thorolf (RC, Tintin n°932) et Pour un peu de cuivre (RC, Tintin n°988). Ici, l'édition du Lombard de 1958 qui affiche LetF Funcken.

Jack Diamond, série western, apparaît dans le Journal Tintin n°548 (édition française). Premier titre Le diable noir. Suivront Le chien d'Absaroka puis Ombres sur la piste (fin dans le n°604 (1960). Ces 3 aventures seront éditées par Le Lombard dans la collection Jeune Europe, puis Rijperman et regroupées, en 2011,  dans une intégrale par Hibou.

A partir de 1962, le Lieutenant Burton, officier du 7 ème régiment de cavalerie de l'armée américaine, après la guerre de Sécession,  est le héros de récits complets, sur 4 pages, du journal de Tintin sur des scénarios d'Yves Duval. Première apparition dans le n°700. On le retrouve ainsi dans 13 récits jusqu'en 1967, n°954 avec 5 pages. Ses aventures sont éditées par les éditions Jonas en 1980 puis en 2  tomes par  Hibou en 2011, hélas en noir et blanc.

Le Capitan  marque en 1971 la fin de la première période des Funcken dans Tintin. On n'oubliera pas de noter leur participation , en 1961-62,  dans Corso,  La route des jeunes (BP) et autres petits journaux publicitaires et Pilote.

Capitan est une série créée en 1963 dans le journal de Tintin n°783 qui narre  les aventures du gascon Capitan de Castaignac, un bretteur aventurier vivant au 17 ème siècle à l'époque des mousquetaires, devenu agent secret aux ordres du Cardinal de Richelieu. Il vivra 8 histoires longues et 8 histoires courtes jusqu'en 1971. Dernier épisode de 16 pages, Ruse en sol majeur, dans Tintin sélection n°12 de 1971. Les aventures seront éditées pour 4 de celles ci dans la collection Jeune Europe, pour 3 dans Une histoire du journal Tintin et 2 dans Bédescope. Récréabull rééditera certaines aventures.

A la fois médecin et redresseur de torts dans les premières années 1900, Doc Silver (scénario de Yves Duval)  parut la première fois dans le Journal de Tintin n°955 en 1967 (24 heures pour Doc Silver). Suivront La fièvre des sables, L'otage, Le chasseur noir, Le montreur d'images (12 pages dans Tintin Sélection n°3 de 1969) et La vallée de la peur (1969).La collection Jeune Europe a édité les 5  histoires de 44 pages.

Dans Corso, petit journal publicitaire pour le café de même nom, aux côtés de Mittéi, Weinberg etc ...  les Funcken illustrent Flamberge au Vent, aventure de d'Artagnan et Cyrano de Bergerac sur scénario de Yves Duval. Cette histoire sera éditée par Hibou en 2008. Dans La route des jeunes, bimestriel édité par BP, la participation des Funcken est assez réduite. Pour Persil, ce sera un album à colorier et pour A.G. les aventures d'Agénor et Gérard, BD humoristique de 16  pages.,

De 1971 à 1983, Liliane et Fred Funcken seront peu présents dans le Journal Tintin, excepté pour la publication de 52 épisodes de la Grande Histoire du Monde et quelques illustrations. Ils consacreront notamment leur temps à la création de la prestigieuse Encyclopédie des Uniformes et des Armes commencée en 1965  (18 volumes chez Casterman) et jusqu'en 1988 . En 1983, les Funcken mettent en images, la famille Saint-Preux. Puis  de 1984 à 1987, on retrouve le Chevalier Blanc dans le Nouveau Tintin et Super Tintin. Après le dernier récit complet Grouchy ? C'était Blûcher du Nouveau Tintin du 16 août 1988, on ne verra plus L et F Funcken dans Tintin. Leur dernière oeuvre sera consacrée à Napoléon de 1992 à 1994.

En 1965, Lilane et Fred se sont lancés dans un projet qui leur tenait à coeur, réaliser des albums qui retraçaient l'histoire des uniformes et armes de l'Egypte ancienne à nos jours (source: interview pour Hop ! n°80). Deux albums sont parus. Devant leur succès, ils ont enchaîné avec 15 albums supplémentaires jusqu'en 1982. Un 18 ème album verra même le jour en 1988.

Parallèment à l'encyclopédie des uniformes et des armes, L et F Funcken ont souhaité réaliser une série appelée, Anthologie de l'uniforme. En fait, un seul numéro est paru avec pour sujet , Les Grenadiers à Pied de la Garde Impériale (editions Funcken, 1972)

Les Funcken réapparaîtront dans le Nouveau Tintin, après une longue absence, dans le n°427 de 1983 pour le premier récit complet (9 pages) de la saga de la famille Saint-Preux sur un scénario de Yves Duval. Suivront 5 autres récits complets échelonnés jusqu'au n°483 de décembre 1984. Le Lombard éditera ces aventures sous le titre Le croissant et la croix en 1985.

Du 2 février 1974 au 25 mars 1975, les Funcken retraceront l'évolution de l'humanité, en 52 illustrations sous le titre La plus grande histoire du monde dans Tintin édition belge. Celles-ci seront reprises avec un texte les accompagnant dans le livre La grande histoire du monde aux éditions Blanco en 1992. En passant sur l'image, on voit l'illustration parue en dernière page du Tintin n°19 de 1974.

Forts de leurs connaissances en armes et uniformes de tous les temps, ils ont écrits pour Historia Spécial "La guerre de 100 ans" (n°14 de novembre-décembre 19994) un article intitulé Chevaliers et fantassins en armes agrémenté de leurs propres illustrations. On retrouvera dans Historia Spécial n°27 (1994) une reprise d'illustration d'un arbaletrier.

C'est début des années1990 que Liliane Funcken s'est "éprise" de Napoléon (selon Jacques Plessis dans son introduction de l'album " Napoléon"). Elle se lança alors dans la BD relatant Waterloo qui sera appelée La Chute de l'Aigle (juillet 1993), elle au scénario et lui au dessin. Suivra la campagne d'Egypte sous le titre Le Sultan du Feu (novembre 1994). Les deux tomes seront regroupées avec 15 courts récits complets dans l'album Napoléon édité par Le Lombard en mai 2015.

En 1984, les Funcken font revivre au Chevalier Blanc de nouvelles aventures après 21 années d'interruption.

Le château de l'angoisse publié dans Super Tintin n°26 (3 ème tr. 1984) est le premier épisode sur quatre de l'album édité par Hélyode : L'héritier de la Horde d'Or (1994). Les 3 autres épisodes apparaissent dans le Nouveau Tintin n°530, 537, 545 de 1985 et 1986.

L'album Le trésor des Cathares édité par Hélyode en 1994 regroupe 3 épisodes des aventures du Chevalier Blanc publiés en 1986 et 1987 dans le Nouveau Tintin n°582, 587, 593.
Sources : Détective Story n°9 de Johan Van Laethem, tome 1, Hop ! n°80 et 82.  https://bdoubliees.com et toutes revues ou albums  citées avec texte sur Liliane et Fred Funcken.